Causes de la chute des cheveux

La chute des cheveux est une préoccupation qui touche aussi bien les hommes que les femmes, à différents stades de leur vie. Que vous soyez jeune adulte, en pleine maturité ou à un âge plus avancé, cet article s’adresse à vous. Nous allons explorer ensemble les causes génétiques, hormonales et liées au stress qui peuvent engendrer ce phénomène. Nous aborderons également l’influence de l’alimentation sur la santé capillaire et proposerons des solutions naturelles pour limiter la chute.

 

Les facteurs génétiques

L’un des principaux responsables de la chute des cheveux est l’hérédité. Les éléments génétiques sont prédominants dans certaines formes d’alopécie, notamment l’alopécie androgénétique, aussi appelée calvitie. Cette affection se caractérise par une perte capillaire suivant un schéma précis et prévisible. Elle affecte majoritairement les hommes mais peut également toucher les femmes.

Pour comprendre ce phénomène, il faut étudier nos gènes qui déterminent la sensibilité de nos follicules pileux aux hormones androgènes. Ces dernières peuvent provoquer le rétrécissement progressif du follicule pileux et ainsi diminuer la durée de vie du cheveu.

  • Le facteur héréditaire est le premier à prendre en compte : si vos ascendants ont souffert d’alopécie androgénétique, vous avez plus de risques d’en être atteint.
  • Votre sexe constitue le deuxième élément : cette affection touche plus fréquemment les hommes.
  • L’âge représente un rôle non négligeable : avec l’âge avançant, le risque augmente.
  • La production excessive d’hormones mâles constitue un autre facteur accélérant ce processus.
  • Certains problèmes de santé comme des troubles thyroïdiens peuvent favoriser cette perte capillaire.

Adopter une hygiène de vie saine et équilibrée pour minimiser ces risques est donc essentiel, en prenant soin du cuir chevelu et en évitant les facteurs de stress qui peuvent aggraver la situation.

 

Surcharge au travail

 

Le stress et l’anxiété

Après avoir abordé les facteurs génétiques, nous allons maintenant explorer l’impact du stress et de l’anxiété sur la dégradation capillaire.

L’une des causes fréquentes de la chute des cheveux est le stress psychologique. Une pression nerveuse excessive peut entraîner une contraction des vaisseaux sanguins qui irriguent le cuir chevelu. Cela limite l’approvisionnement en nutriments vitaux pour les follicules pileux, provoquant un affaiblissement de la racine du cheveu et sa perte anticipée.

Sous l’influence du stress ou de l’anxiété, notre organisme sécrète en surplus certaines hormones telles que le cortisol. Ce déséquilibre hormonal perturbe le cycle naturel de croissance des cheveux et peut même induire un état inflammatoire du cuir chevelu résultant en une perte accélérée des cheveux.

Il est essentiel de préciser que cette perte n’est pas définitive. En effet, une fois la source d’angoisse éliminée ou gérée grâce à diverses techniques (relaxation, méditation…), il est possible pour les cheveux de repousser normalement.

Apprendre à contrôler son stress reste primordial pour préserver une bonne santé capillaire. Il ne faut pas hésiter à prendre rendez-vous avec un professionnel si vous remarquez une chute excessive de vos cheveux suite à un moment éprouvant ou anxieux.

 

L’impact des hormones

L’impact des hormones sur la chute des cheveux est un sujet complexe qui mérite une approche précise et détaillée. Il est nécessaire de comprendre que nos follicules pileux sont d’une sensibilité extrême aux variations hormonales.

Les hormones androgènes occupent une place centrale dans le processus de croissance et de perte capillaire. Lorsqu’elles se trouvent en surplus, elles peuvent provoquer une miniaturisation du follicule pileux, aboutissant à une perte progressive de la chevelure. C’est cette situation que l’on observe dans l’alopécie androgénétique, le type de perte capillaire le plus fréquent chez les hommes comme chez les femmes.

D’autre part, certaines pathologies médicales comme le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) ou l’hypothyroïdie peuvent perturber l’équilibre hormonal et provoquer une chute excessive des cheveux.

Il est essentiel de souligner que les fluctuations hormonales naturelles telles celles intervenant pendant la grossesse ou à la ménopause peuvent induire une perte temporaire de cheveux.

Ces éléments d’information nous aident à saisir combien l’équilibre hormonal joue un rôle déterminant pour préserver notre santé capillaire. Les déséquilibres doivent être pris en charge avec rigueur pour éviter toute complication inutile et protéger au mieux notre capital capillaire.

 

Aliments pour une peau éclatante et saine

 

Les conséquences de l’alimentation

L’alimentation joue un rôle crucial dans la santé de nos cheveux, tout comme elle influence notre bien-être général. Des manques en vitamines et minéraux peuvent conduire à une perte de cheveux plus grande que la normale.

  • La vitamine A favorise la croissance cellulaire, y compris celle des follicules pileux. Son absence peut entraîner une chute de cheveux.
  • Les protéines sont également essentielles à l’épanouissement capillaire. Leur déficit dans le régime alimentaire peut causer leur chute.
  • Le fer contribue à l’oxygénation des cellules corporelles, dont celles qui stimulent l’évolution capillaire. Son insuffisance pourrait engendrer une alopécie.
  • Le zinc participe à la réparation des tissus et aide au bon fonctionnement des glandes sébacées entourant les follicules pileux. Sa carence pourrait provoquer une perte de cheveux.

Une alimentation équilibrée est nécessaire pour éviter ces manques et maintenir sa chevelure saine. Consommer suffisamment d’aliments frais comme les fruits et légumes, grains entiers, poissons gras et autres sources riches en nutriments contribuera largement à prévenir la perte excessive des cheveux. Toutefois, il faut éviter les excès : un apport trop grand en certains nutriments pourrait nuire au cuir chevelu.

 

Solutions naturelles pour limiter la chute

 

Le pouvoir des huiles essentielles

Les huiles essentielles sont connues pour leurs bénéfices sur la santé et le bien-être. Elles se révèlent être de précieuses alliées contre l’alopécie. Parmi les plus efficientes, citons celles de romarin, sauge ou cèdre. Ces dernières boostent la circulation sanguine du cuir chevelu, favorisant une nutrition optimale des follicules pileux pour une repousse vigoureuse. En outre, grâce à leurs propriétés antifongiques et antibactériennes, elles contribuent à un cuir chevelu en bonne santé.

 

Les lotions antichute naturelles

Aux côtés des huiles essentielles existent de nombreuses lotions naturelles aidant à freiner la chute des cheveux. Les lotions anti-chute sont des produits très efficaces pour un traitement complet des racines. La lotion anti-chute de serge d’estel Paris, riche en huiles essentielles et en racine de scutellaire du Baïkal est un produit naturel réputé pour son efficacité et son excellent rapport qualité / prix.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vogue

Catégories

Newsletter

Abonnez-vous pour en savoir plus !

Vous avez été abonné avec succès ! Ops ! Un problème s'est produit, veuillez réessayer.
Edit Template

À PROPOS

Découvrez Sérénité au quotidien, votre source d’inspiration pour une vie équilibrée. Du bien-être à la beauté, en passant par le sport et l’alimentation, notre blog vous offre des conseils avisés. Suivez nos articles et plongez dans un univers où la sérénité est reine.